6 Octobre 2017

Lettre ouverte - Les 12 travaux échoués du ministre Barrette

Monsieur le directeur,

Je désire vous remercier d’avoir souligné dans votre dernière édition le difficile accès au soutien à domicile et aux CHSLD. Comme vous l’avez si bien mentionné, les listes d’attente s’allongent et les critères d’admission se resserrent.

Pendant que le ministre Barrette planifiait ses exercices de relations publiques, comme une dégustation des plats servis en CHSLD à la suite du scandale des patates en poudre, ou encore, un forum de discussion sur les bonnes pratiques en CHSLD, entre experts triés sur le volet, au palais des congrès de Montréal, la protectrice du citoyen enquêtait.

À la page 113 de son rapport, il est possible de lire qu’un homme âgé a fait une demande dans un CHSLD à proximité du domicile de sa conjointe. Toutefois, une erreur survient dans le traitement de sa demande. On l'informe qu'il ne pourra résider dans la résidence de son choix avant plusieurs années parce que, du fait des fusions dans le réseau de la santé et des services sociaux, l'endroit est situé sur un autre territoire. À la page 114, il est mention que malgré l'opposition de ses proches et plusieurs avis médicaux, une dame âgée qui habitait un CHSLD depuis 13 ans a été transférée dans une ressource intermédiaire sans en informer la famille. Par la suite, la dame perd toute motivation à s'adapter à son nouveau cadre de vie et est décédée un mois plus tard. Puis, à la page 92, la protectrice dénonce qu’une jeune femme lourdement handicapée a dû être hospitalisée après avoir souffert de grave dénutrition et d'anémie, suite à quoi, le centre a été forcé de fermer. La protectrice du citoyen dégonfle à nouveau le ballon libéral quant à la fin de l’austérité toxique. Rappelons-nous que les libéraux ont choisi de réduire l’aide et le soutien aux personnes les plus vulnérables, alors qu’ils ont augmenté, encore, la rémunération des médecins et qu’ils cumulent des surplus. C’est déplorable.

Récemment, je me suis levé à l’Assemblée nationale lors de la période de questions afin de questionner le ministre Barrette sur ces situations inacceptables dénoncées dans le rapport de la protectrice du citoyen. De plus, il est grand temps que le ministre Barrette réponde enfin à la promesse qu’il m’a faite au salon bleu, il y a plusieurs mois maintenant, soit de déposer un plan d’action pour les adultes qui vivent en CHSLD. Je rappelle aussi que l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) section Haut-Richelieu, la FADOQ région Rive-Sud-Suroît et moi-même attendons toujours la tenue des états généraux sur les conditions de vie des aînés.

Le Parti Québécois a un plan solide, zéro slogan, pour le soutien à domicile. Augmenter le soutien à domicile d’au moins 100 M$ par année pendant 5 ans, ce qui portera, à terme, l’investissement supplémentaire à 500 M$ par année. Ces montants permettront d’assurer un financement adéquat privilégiant l’autonomie, notamment par l’entremise du chèque emploi-service, de mieux prendre soin de nos aînés et des personnes vivant avec un handicap, donc de faire en sorte que le CHSLD ne soit plus la seule option pour eux.

 

Dave Turcotte

Député de Saint-Jean